Aller au contenu principal

Conseils de méthode pour les enseignants

Vous êtes à la recherche d’autres suggestions de méthode ou aimeriez adapter le matériel pédagogique sur le Concours de Chanson aux besoins de votre groupe de travail ? Alors jetez un œil sur nos conseils de méthode !

Télécharger du matériel pédagogique pour les enseignants

À quoi sert cette méthode ?
En utilisant son propre corps, la musique peut être expérimentée pleinement. Non seulement regarder mais aussi élaborer soi-même la création de mouvements sont autant d’expériences précieuses sur le chemin de la connaissance des chansons. Dans de très nombreuses cultures, la musique et le mouvement ne sont pas dissociés.

Convient au
module 1 ou au module 3 du matériel pédagogique sur le Concours de Chanson

Déroulement
La création de mouvements peut être réalisée soit en petits groupes, soit seul – selon la taille du groupe de travail. Phase 1 : Chaque groupe doit choisir une chanson, par exemple parmi cette liste. Cela doit rester secret.

Phase 2 : Chaque groupe a besoin d’un lieu dans lequel il peut travailler sans être observé. Les groupes mettent alors au point une petite présentation uniquement sous forme de mouvements sans les bruits relatifs à la chanson sélectionnée. Il peut s’agir d’une danse mais aussi d’un modèle de mouvement abstrait.

Phase 3 : Les groupes se rejoignent de nouveau dans la salle et présentent mutuellement leurs résultats. Les autres doivent alors deviner sur quelle chanson porte la création du mouvement présentée.

Texte : David Ehlers

À quoi sert cette méthode ?
Les classes ayant déjà fait l’expérience de jouer d’un instrument de musique seront initiées de façon structurée et ludique en même temps à l’improvisation et à la composition.

Convient au
module 3 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
La classe est divisée en deux ou trois groupes. Le premier groupe se divise en mélodie/topliners (2-4 musiciens, de préférence chant, en guise d’alternative sur un instrument), accords (au moins 3 pour les accords rythmiques, accords mélodiques et les accords en nappes), éventuellement basse et groupe rythmique. Un cercle ou un demi-cercle se forme.

Pendant que le premier groupe joue, les autres membres de la classe sont priés d’observer. Une tâche concrète peut également être donnée (écrivez une mélodie dans votre tête, trouvez des idées de textes correspondant au motif rythmique), qui sera à la fin une source d’inspiration supplémentaire ou favorisera la collaboration entre les groupes.

La composition s’élabore à présent dans le cercle de façon ordonnée. Le membre le plus à l’extérieur du groupe rythmique commence alors à jouer un motif rythmique répétitif. Lorsqu’il est satisfait, il regarde droit dans les yeux la personne suivante, qui est ensuite invitée à jouer à son tour. Il est alors recommandé de toujours essayer en premier (la tendance est de passer la balle rapidement), et que les différents musiciens prennent assez de temps. De plus, les morceaux joués doivent être suffisamment faciles pour être joués systématiquement. La basse, les accords et pour finir les topliners suivent le groupe rythmique. La toute première fois, un « tour rapide » peut être joué pour tester le système et surmonter les blocages.

Lorsque chaque groupe est passé, le Déroulement se poursuit selon la configuration et le résultat. Les motifs rythmiques peuvent être combinés les uns avec les autres sous forme de couplets et de refrains, la classe peut continuer à travailler ensemble sur un résultat partiel ou, répartie dans différentes salles, créer un arrangement fixe à partir des expériences. Les mélodies et fragments de textes créés peuvent continuer à être élaborés de manière plus détaillée. Un groupe peut recommencer depuis le début.

Texte: Tobias Rotsch

À quoi sert cette méthode ?
Les élèves font leurs premières expériences dans l’écriture créative et se préparent à l’écriture des paroles d’une chanson.

Convient au
module 2 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Formez des groupes de cinq à huit élèves. Chaque élève doit se munir d’une feuille vierge et d’un stylo. L’enseignant(e) demande alors aux élèves d’écrire une ligne de paroles de chanson inventée en français sur la feuille. L’enseignant(e) ne donne encore aucune information sur la suite de l’exercice.

Quand tout le monde a fini, chacun donne sa feuille à son voisin ou sa voisine de gauche (dans le sens des aiguilles d’une montre). Les élèves écrivent ensuite, sur la feuille qu’ils viennent de recevoir, une deuxième ligne dans la continuité de la première. Répétez le tout jusqu’à ce qu’il y ait huit lignes. Après cela, les élèves donnent leur feuille à leur voisin ou voisine de gauche et ceux qui le souhaitent peuvent lire leur texte à voix haute.

Pour finir, les élèves échangent brièvement sur leurs expériences lors d’une discussion en classe. Les résultats de l’exercice pourront être réutilisés lors de la prochaine étape de l’écriture des paroles.

Texte : Tobias Rotsch

À quoi sert cette méthode ?
Les élèves sont initiés de manière ludique à l’écriture de textes et à la composition d’une chanson. Adapté en particulier aux jeunes enfants.

Convient aux
modules 2 et 3 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Des propositions concernant le sujet de la chanson sont tout d’abord recueillies. En tant qu’enseignant(e), vous pouvez leur poser des questions sur leurs intérêts actuels, des événements amusants ou sur leurs souhaits personnels. Exemples de thèmes classiques : Les vacances, notre école, une saison, Noël, le sport, des tendances, etc.

Les thèmes sont ensuite soumis à un vote. Vous devez alors veiller à ce que le thème soit facile à mettre en œuvre et connu de tous, et justifier pourquoi vous le recommandez.

Les phrases se rapportant au thème seront alors rassemblées au tableau et dans un premier temps le refrain sera écrit. Les élèves choisissent les quatre lignes qui deviendront le refrain. Les autres lignes seront conservées pour les couplets. Les accords pour l’accompagnement sont déterminés de façon aléatoire par exemple en lançant les dés. La chanson est ensuite testée et le texte retravaillé. L’accompagnement musical est assuré par l’enseignant(e).

Texte : Tobias Rotsch

À quoi sert cette méthode ?
À stimuler la créativité au début de la recherche d’idées de contenus. Une rupture délibérée avec toute autre activité scolaire quotidienne ou encore avec l’élaboration de contenus précédente est créée avec l'objectif de permettre à la pensée d’aller dans une autre direction et de remettre tout d’abord à zéro une classification/évaluation. La méthode peut également être réalisée en ligne, elle est alors guidée oralement par visioconférence et les élèves peuvent échanger par la suite leurs idées.

Convient au
module 1 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson. Il y contient sa propre variante : l’exercice « L’île fantôme ». En s’appuyant sur le voyage imaginaire, il est possible de passer ensuite au module 2.

Déroulement
L’enseignant(e) crée une atmosphère paisible et détendue : Les élèves sont assis confortablement, posent éventuellement leur tête sur leurs bras. S’il y a suffisamment de place, ils peuvent éventuellement s’allonger sur le sol. L’enseignant(e) raconte d’une voix calme un voyage imaginé. Il/elle prépare ensuite le « retour » (le bateau accoste de nouveau, la jungle s’éclaircit, etc.) et ramène les élèves à la réalité. Pour terminer, les élèves notent les impressions et sentiments qu’ils ont éprouvés lors du voyage imaginaire. Ils peuvent ensuite échanger en duo. Pour finir, une discussion a lieu avec toute la classe.

L’exercice peut être accompagné d’une musique. L’enseignant(e) peut demander des missions concrètes. Le voyage imaginaire peut être élaboré au préalable par écrit par l’enseignant(e), la présentation sera alors plus fluide. Vous trouverez un exemple de texte à lire pour un voyage imaginaire dans le futur à l’adresse

https://www.eineweltfueralle.de/uploads/tx_cagmaterialbrowser/arbeitsblatt_der-zeittunnel.pdf

Une variante du voyage imaginaire est l’exercice « L’île fantôme » du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson.

Source : https://www.methodenkartei.uni-oldenburg.de/uni_methode/fantasiereise/

D’après : Mattes, W. (2006). Méthodes d’enseignement : 75 vues d’ensemble synthétiques pour les enseignants et les apprenants. Paderborn : Schöningh.

À quoi sert cette méthode ?
Les élèves font leurs premières expériences dans l’écriture créative et se préparent à l’écriture des paroles d’une chanson. Les blocages d’écriture initiaux sont surmontés.

Convient au
module 2 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Vous avez besoin d’un stylo et de papier. Les élèves ont pour consigne d’écrire pendant cinq minutes tout ce qui leur passe par la tête, sans poser le stylo. Dans un premier temps, le texte leur est uniquement destiné.

Cette technique permet d’écrire de manière plus fluide car elle permet de coucher ses idées sur le papier avant de les évaluer de façon anticipée. L’objectif de cet exercice consiste à libérer son esprit et à écouter la « voix de son subconscient ».

Après l’exercice, discutez dans un premier temps des expériences des élèves pendant le processus d’écriture. Pour finir, les élèves qui le souhaitent lisent à voix haute des extraits de leur texte.

Ensuite, cet exercice peut être répété encore une fois en leur demandant d’écrire sur le thème UN MONDE : Qu’est-ce qui te préoccupe particulièrement concernant le développement mondial ? Y a-t-il des choses que tu trouves surprenantes dans ce contexte ou y en a-t-il d’autres qui t’inquiètent ? Si tu pouvais formuler un souhait pour faire du monde un endroit meilleur, quel serait ce souhait ?

Texte : Tobias Rotsch

À quoi sert cette méthode ?
Cette méthode peut être utilisée pour assimiler des connaissances approfondies en un rien de temps, lorsque les élèves disposent déjà de connaissances de base, p. ex. concernant les ODD. La méthode est très coopérative et interactive, mais aussi ambitieuse. Une bonne préparation est donc nécessaire.

Convient au
module 1 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
En guide de préparation, l’enseignant(e) réfléchit à 4 sujets/tâches (A, B, C, D). Il s’agit de préférence de certains aspects spécifiques d’un thème général commun. La classe est répartie en groupes d’au moins quatre apprenants.

1re phase (groupes de base) : Chaque membre du groupe reçoit l’une des tâches et la traite individuellement.

2e phase (groupe d’experts) : Les élèves ayant la même tâche se réunissent dans un groupe d’experts (A, A, A, A) et partagent leurs idées. Ils se préparent à présenter les résultats dans le groupe de base.

3e phase (groupes de base) : Dans les groupes de base, les différents aspects sont présentés les uns après les autres. Les autres membres des groupes peuvent ensuite poser des questions.

4e phase (groupes de base) : Les groupes de base rassemblent les différents aspects et peuvent établir des liens. Chaque groupe se choisit un(e) porte-parole qui doit présenter les résultats en classe entière.

5e phase (en classe entière) : Les porte-paroles présentent le résultat de leur travail. Cela pourra être suivi d’une discussion.

Source : https://www.schleswig-holstein.de/DE/Landesregierung/IQSH/Publikationen/PDFDownloads/Unterrichtsentwicklung/SchulUnterrichtsgestaltung/Downloads/methodenImUnterricht.pdf?__blob=publicationFile&v=2

À quoi sert cette méthode ?
À l’élaboration de thèmes choisis par les participants eux-mêmes, pouvant provenir de différents domaines. Le choix libre des thèmes permet d’encourager la motivation et de se pencher sur les thèmes de manière approfondie. La méthode peut également être appliquée en ligne dans un outil de visioconférence correspondant, qui dispose de salles dites de « réunion ». Cela suppose toutefois beaucoup d’autogestion de la part des élèves. Convient à tous les modules du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson. La méthode peut être appliquée sur l’ensemble des modules et des thèmes, car des ateliers très différents sont concevables, par exemple un concernant un ODD et un autre sur la création d’un beat.

Déroulement
Pour les exposés spontanés, 4 ateliers sont nécessaires, qui sont séparés les uns des autres de sorte que les différentes discussions puissent avoir lieu simultanément. Il est préférable de disposer d’au moins d'une heure double pour cette méthode.

Préparation : Chaque élève réfléchit à un sujet. Il/elle a le temps de faire des recherches à la maison et de préparer une proposition.

Exécution : Un calendrier clair précisant quel sujet sera traité dans quel atelier et à quels créneaux horaires sera écrit sur le tableau. Pour 24 élèves, il s’agirait de 24 sujets et 6 blocs horaires d’une durée de 15 minutes chacun. Alternativement, les élèves peuvent préparer un sujet en binômes.

Un atelier est attribué à quatre expert(e)s et les autres élèves choisissent le sujet qu’ils souhaitent écouter. Ils ont alors 15 minutes pour se consacrer à un sujet. Ensuite, les intervenants et les ateliers alternent.

Pour finir ou dans l’heure suivante, les élèves peuvent échanger sur ce qu’ils viennent d’apprendre.

Texte : David Ehlers

À quoi sert cette méthode ?
À initier à l’écriture de paroles de chanson et à inciter à la recherche autonome et à l’approfondissement des thèmes.

Convient au
module 2 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Internet offre une multitude de contenus pour s’initier à l’écriture de paroles de chanson.

Une recherche sur internet peut d’abord être proposée en guise de devoir à la maison. Veillez alors à ce que les liens ne soient pas uniquement publiés, mais également consultés.

À ce sujet, ils peuvent formuler des questions telles que :

Pourquoi as-tu choisi ce lien sur le sujet de l’écriture de paroles de chanson ?
Qui a rédigé l’article, le billet de blog ou créé la vidéo ?
Quels sont les principaux conseils que tu as reçus pour l’écriture de tes propres textes ?

Indique le cas échéant l’horodatage de l’emplacement dans la vidéo dont il s’agit.

Texte : Tobias Rotsch

À quoi sert cette méthode ?
Non seulement à se familiariser avec un sujet (se renseigner sur les expériences préalables, activer les connaissances préalables) mais aussi à collecter les résultats ainsi qu’à nourrir la discussion finale. Comme variante, peut également être utilisée pour l’écriture des paroles d’une chanson.

Convient aux
modules 1, 2 et 4 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Répartition en 3 étapes de travail. Pour ce travail, les élèves doivent respecter un certain créneau horaire :

1re phase : Les élèves sont divisés en groupes de 3 ou de 4. Chaque groupe reçoit une feuille préparée sur laquelle sont représentés au milieu un grand champ et sur le bord trois ou quatre champs. La feuille se trouve au milieu de la table. Chacun(e) écrit en silence ses idées, notes, points-clés en fonction du sujet ou de la tâche donné(e) dans un des champs latéraux.

2e phase : Le groupe échange sur les idées écrites. L’ensemble du groupe rassemble ensuite tous ses résultats et les écrit dans le champ du milieu.

3e phase : Les résultats du groupe sont ensuite rassemblés en classe entière et p. ex. fixés sur un tableau de conférence afin de permettre d’y revenir plus tard plus en détail ou de servir de base de travail.

Source : https://www.methodenkartei.uni-oldenburg.de/uni_methode/placemat/

À quoi sert cette méthode ?
À approfondir le contenu d’une thématique sélectionnée du développement global, à réaliser des évaluations et en déduire des possibilités d’action. Les résultats et la structure prédéfinie par la méthode peuvent être utilisés en complément également pour l’écriture des paroles d’une chanson.

Convient aux
modules 1 et 2 du matériel pédagogique sur le Concours de Chanson

Déroulement
Avec cette méthode, les élèves conçoivent à partir du présent des images possibles du futur. Les faits et facteurs de développement présents servent alors de base. Les élèves peuvent analyser les liens et interactions et combler les lacunes possibles grâce à leur créativité et à leur imagination.

Trois scénarios sont développés :

  • un scénario extrême positif (développement de l’avenir favorable)
  • un scénario extrême négatif (développement de l’avenir défavorable)
  • un scénario tendance (poursuite de la situation actuelle dans le futur)

À l’aide des scénarios élaborés, des mesures et des stratégies concrètes peuvent être envisagées afin d’atteindre l’objectif souhaité.

Source : https://www.bpb.de/lernen/formate/methoden/62269/methodenkoffer-detailansicht?mid=275

À quoi sert cette méthode ?
Cette méthode sert à favoriser un échange ouvert et convient par conséquent aussi bien à la recherche de thèmes, à la collecte de premières idées de textes et à la réflexion finale de la phase de travail.

Convient aux
modules 1, 2 et 4 du matériel pédagogique sur le Concours de la Chanson

Déroulement
Il existe dans la salle de classe plusieurs tables de groupes au sein desquels peuvent avoir lieu des discussions « informelles » comme au café. Après 5 à 15 min., les élèves changent de table et de nouveaux groupes se forment (la durée peut être adaptée). Une grande feuille sur laquelle les élèves peuvent griffonner, dessiner, écrire l’essentiel de la discussion est disponible sur chaque table. Les sujets sont ainsi approfondis et peuvent être présentés réciproquement à la fin.

Texte : David Ehlers


Vous connaissez d’autres méthodes d’enseignement pour l’apprentissage mondial par la musique ou pour se préparer à participer au Concours de Chanson ? Écrivez-nous un e-mail à l’adresse songcontest(at)engagement-global.de ! Nous serions ravis d’avoir de nouvelles pistes de méthode !