Aller au contenu principal

Mariya „Masha“ Kashyna, Vibraphone

Masha joue du vibraphone (également appelé métallophone). Il s’agit d'un instrument à percussion moderne développé aux États-Unis au cours du XXe siècle. Dans l’interview, Masha nous en dit un peu plus sur elle, sur sa musique et sur la manière dont elle voit le sujet EINE WELT (UN MONDE). Voici quelques petits extraits pour entendre Mariya Kashyna jouer de son instrument. Tu peux aussi les télécharger et les utiliser comme samples afin de composer un morceau pour le concours de chanson. Si tu utilises un sample du site Internet, n’oublie pas de l’indiquer lors du dépôt des contributions.

Important : Tu ne peux utiliser les samples que pour les chansons avec lesquelles tu participes au Concours de Chanson « Dein Song für EINE WELT! » (Ta chanson pour UN MONDE !). Si ta chanson remplit les conditions de participation, nous la publierons sur notre site web, sur Soundcloud et aussi sur YouTube si tu soumettes une vidéo. Si tu continues d’utiliser de ton côté ta chanson qui contient des samples, il est important que tu cites toujours le nom du sample et de l’artiste qui les a enregistrés. Par exemple, si tu utilises le sample « 70bpm vibraphone A » de Mariya Kashyna, tu dois écrire « Ce morceau utilise le sample " 70bpm vibraphone A " de Mariya Kashyna ».

Que peux-tu nous dire de ton parcours musical personnel ?
À l’âge de 13 ans, j’ai émigré d’Ukraine en Allemagne. J’ai ressenti très tôt la nécessité de l’expression artistique, mais j’ai décidé assez tard d’en faire mon métier. Après l’école, j’ai vécu quelques temps en Thaïlande, où j’ai surtout appris la méditation par la musique. Plus tard, j’ai étudié les sciences culturelles, la musique et les médias, et c’est lors de mes études que j’ai commencé à intégrer les nouveaux médias dans mes projets. J’ai passé l’année 2015 à Istanbul, où j’ai étudié les musiques de films, la composition et la production à l’université Bilgi. Ça a été le déclencheur, c’est là que j’ai décidé de devenir artistiquement active et d’en faire mon métier. J’ai passé l’hiver 2017-18 à Blantyre et j’ai coopéré avec des musiciennes et des musiciens de la ville. Depuis 2018, j’étudie de manière personnelle la question des fusions dans la musique et je suis inscrit au programme d’études transculturel « musik.welt » du Center for World Music d’Hildesheim . Aujourd’hui, je suis à la fois musicienne et documentariste.

À quoi te font penser/comment t’engages-tu pour les thèmes « développement durable » et « EINE WELT » ?
EINE WELT ? Développement durable ? Ce sont des concepts très abstraits pour moi. En tant qu’artiste, c’est presque ma mission de penser de manière abstraite et de transposer de petits modèles sur des grands ou d’identifier certains motifs. C’est la base sur laquelle je travaille et dans laquelle je puise mes idées. Je m’en sers pour perpétuer mon histoire familiale, l’histoire d’une région en particulier ou de l’humanité dans son ensemble. Je me retourne sur le passé... sur les erreurs impardonnables de l’humanité, les colonies, les inégalités entre les hommes et les femmes, les guerres de religion, etc. La question à laquelle je cherche à répondre est que puis-je faire concrètement pour favoriser la cohésion et l'empathie entre les humains en m’appuyant sur la musique et sur l’art ? Sachant que je veux que ces sentiments ne disparaissent pas la minute qui suit, mais qu’ils soient durables et puissent être transposés à d’autres sphères de vie. Je pense qu’un artiste doit être courageux et ne doit pas détourner le regard quand quelque chose le dérange. Cela signifie que je dois trouver ce qui me dérange et LE TRANSPOSER SOUS UNE FORME qui permettra aux autres de comprendre ce que je veux dire, au niveau intellectuel ou émotionnel.

Penses-tu que la musique peut changer le monde ? Si oui, comment ?
La musique est probablement l’une des disciplines les plus mystérieuses de notre Terre. Elle est éphémère et toujours différente, soit parce que les artistes jouent autrement à chaque concert, soit parce que celui qui l’entend est d’une humeur différente. Quelle que soit son apparence, la musique est un élément capable de lier tous les peuples de la Terre, et pourtant elle change sans arrêt de forme avec des instruments, des gammes et des contextes divers. Si elle peut changer le monde ? C’est une certitude... dès que tu t’intéresses, par exemple, à la musique kurde, il faudra forcément regarder sur la carte où se trouve le Kurdistan et tu découvriras avec étonnement que le Kurdistan s’étend au-delà des frontières d’autres pays. Ce n’est qu’un exemple, mais il m’arrive très souvent de découvrir des choses que je ne connaissais pas uniquement par le biais de la musique. En quoi c’est une bonne chose ? Au final, tu as des amis (de) partout, qui t’aiment parce que tu vas à leur rencontre avec respect et intérêt, tout comme eux le font pour toi.

Vibraphone 70bpm A
Vibraphone 70bpm B
Vibraphone 70bpm C
Vibraphone 70bpm D
Vibraphone 90bpm A
Vibraphone 90bpm B
Vibraphone 90bpm C
Vibraphone 90bpm D
Vibraphone 90bpm E
Vibraphone 90bpm F
Vibraphone 90bpm G
Vibraphone 124bpm A
Vibraphone 124bpm B
Vibraphone 124bpm C
Vibraphone 124bpm E
Vibraphone 124bpm F
Vibraphone 124bpm G
Tout chargerCharger moins