Aller au contenu principal

MARRAINES ET PARRAINS

Le Concours de Chanson « Dein Song für EINE WELT! » est soutenu de diverses manières par de nombreuses marraines et parrains célèbres dans le domaine du cinéma, de la télévision et de la musique.

Banda Internationale

Le Brass Band « Banda Communale » joue depuis 15 ans à Dresde. Ces musiciens puisent sans limites leur inspiration dans le patrimoine culturel de pays et de peuples étrangers. Leur répertoire se compose pour une grande part de musiques des régions du monde en crise : Afrique du Nord, Balkans, Proche-Orient, Colombie, Afrique occidentale et centrale, Europe de l'Est. Après avoir donné près de 40 concerts contre PEGIDA et en faveur des personnes réfugiées dans des centres d'accueil à Dresde et dans les environ, ils ont démarré le projet « Banda Internationale » avec des musiciens réfugiés à Dresde, qui a fini par devenir un groupe à part entière. Ce collectif, formé de près de 20 artistes venant de Syrie, de Palestine, d'Iran et d'Irak, a gagné, depuis, de nombreuses récompenses, et a donné plus de 300 concerts à Dresde, en Saxe et dans toute l'Allemagne. Leur principal objectif commun était de réinterpréter la musique de leur pays, d'ouvrir leurs cœurs, de déconstruire les préjugés et les ressentiments, et de contribuer à la compréhension entre les nouveaux habitants et les habitants de longue date.

Fort de cette étroite collaboration avec des musiciens de cultures différentes, et ces dernières années aussi, nourri par les expériences accumulées à travers un travail interculturel et de pédagogie musicale entrepris avec des enfants et des jeunes, le groupe a réalisé un voyage, en 2018, dans le pays d'origine d'un de ses musiciens, en se rendant dans de nombreuses écoles et établissements de formation du Burkina Faso. Avec Ezékiel Wendtoin, le chanteur du groupe et lauréat du Prix spécial Afrique du Concours de chanson 2015, il prévoit actuellement de construire une école à Ouagadougou.

Ees

EES est le nom de scène d’Eric Sell, un musicien et producteur de musique namibien d’origine allemande. Dans ses chansons, qu'il qualifie lui-même de « NAM Flava Music », il mélange des éléments de kwaito, d'afro-pop, de reggae et de hip-hop. Pour faire connaître la musique namibienne moderne dans les pays germanophones, EES a décidé de déménager à Cologne en 2004 après un passage par Le Cap.

EES a déjà reçu plusieurs prix prestigieux pour sa musique sur le continent africain : Ainsi, il a remporté le « Listener Choice Award » aux MTV Africa Music Awards 2009, et en 2012 un des prix musicaux les plus prestigieux d'Afrique, le « Channel O Africa Music Video Award », avec Mandoza pour la chanson Ayoba.

De leur côté, les Allemands ont pu découvrir deux chansons d’EES à l’occasion de la Coupe du monde de football 2010 : « Again ‘n Again », la chanson officielle de la Coupe du monde de BILD Online et « Hands Up », celle de la radio WDR 2. ‎Avec le groupe Yes-Ja!, EES a en outre remporté la version allemande de l’émission « X Factor » en 2018.

Graf Fidi

« Il faut plus de personnes en situation de handicap dans la vie publique et sous les projecteurs. Afficher toutes les formes de diversités est en effet le seul moyen de faire avancer une société multiple et ouverte. » C’est pour cela que Graf Fidi s’engage, comme rappeur, comme travailleur social et comme débatteur sur différentes scènes sur le thème de l’inclusion.

Né avec un handicap moteur et six doigts, le rappeur et ambassadeur de l’inclusion maîtrise son métier et sa passion, la musique. Sa devise et le titre d’un de ses albums : « Ich mache das mit links! » (Haut la main). Il prouve que les limitations du corps n’empêchent pas de croquer la vie à pleines dents.

Fidi s’engage contre les discriminations, et en faveur de l'inclusion et de l’accessibilité. Même si le handicap et l’inclusion sont des sujets qu’il connaît parfaitement et vit à la fois sur scène et au quotidien et font du lui un excellent porte-parole, son répertoire musical est varié et ne tourne pas qu’autour de son handicap. Sa musique a d’abord pour vocation de répandre la bonne humeur et il pratique volontiers l’auto-dérision dans ses textes. Après tout, « C’est normal d’être différent » !

Jamie-Lee

Depuis qu'elle a remporté brillamment l'émission « The Voice of Germany », en 2015, Jamie-Lee n'est pas restée les bras croisés : elle s'est produite devant 200 millions de téléspectateurs lors du concours de l'Eurovision, a sorti son premier album « Berlin », et a été nominée aux Victoires de la musique allemandes (ECHO) dans la catégorie « Artiste Pop national ».

La chanteuse de Hanovre sait ne pas se prendre au sérieux, et se sent parfaitement à l'aise sous les feux de la rampe. Mais, comme elle le dit elle-même, Jamie-Lee a aussi une face cachée : « Je suis une personne sensible. Je donne parfois l'impression d'être un peu insolente ou sans-gêne, mais je suis quelqu'un de très contemplatif. » C'est en tout cas ce que prouve son tube aux accents mystiques, « Ghost », qui passe en boucle à la radio et comptabilise en tout 20 millions de vues sur Youtube.

Jamie-Lee a pris part à l'émission de télé Toggo, et a enregistré le générique de la série « Spirit » de Disney. Avec 8 millions de clics, cette version a rencontré un plus grand succès que l'original américain. Grâce à cette expérience, elle a découvert le bonheur de chanter en allemand. Jamie-Lee travaille donc actuellement sur de nouvelles chansons en allemand qu'elle répète en studio. Elle écrit les textes et la musique, ce qui lui permet de s'investir complètement et d'exprimer toute sa personnalité.

Jamie-Lee est végane et est une fervente défenseure de la cause animale.

Jess

Jess jouit surtout d'une grande notoriété auprès des 10-15 ans en Allemagne, comme le prouvent de toute évidence ses très nombreux fans. Depuis 2010, elle présente avec Ben le magazine KiKA LIVE destiné aux jeunes, et on peut la voir du lundi au jeudi sur la chaîne pour enfants d'ARD et de ZDF. Pour le moment, elle dirige également le Tigerentenclub (KiKA, ARD). Par ailleurs, elle présente différents événements en direct pour le Goethe-Institut, la fondation Zeit, le festival jeunesse Courage et le festival des écoles partenaires de Volkswagen.

Elle parle couramment anglais et espagnol. Elle aime à tel point danser qu'elle a fait partie pendant un temps d'une troupe de danse.

Joyce Candido

Joyce Candido est l’une des chanteuses de samba et de MPB les plus impressionnantes de la nouvelle génération. Elle a été découverte il y a plus de quinze ans par Chico Buarque et a sorti depuis trois albums de grande qualité qui ont connu un grand succès. C’est en 2006 qu’elle a percé avec un spectacle d’exception de plusieurs jours au Teatro Rival mis en scène par Bibi Ferreira.

Au Brésil, elle est régulièrement l’invitée des grosses productions d’émissions musicales. La charismatique chanteuse est aussi connue en dehors du pays. Elle a ainsi reçu en 2017 lors du Press Award du Japon le prix de l’ambassadeur de la musique de son pays. Elle a présenté ses albums lors de plusieurs grandes tournées en Europe et en Amérique du Nord. Lors du Over the Border Festival 2019, elle a partagé la scène avec la chanteuse de fado Cuca Roseta dans un concert largement acclamé. À Rio de Janeiro, elle incarne les nouvelles compositions de la bossa nova et possède une grande communauté de fans, notamment chez les plus jeunes.

KAFVKA

KAFVKA est un jeune groupe de Berlin-Lichtenberg, qui associe rap et punk avec des convictions politiques et des déclarations clairement engagées. Le premier album de KAFVKA « Hände Hoch! » (Les mains en l’air!) est paru en avril 2016, catapultant immédiatement le groupe sur quelques-unes des plus grands scènes musicales allemandes. Ils se sont notamment produits à l’Open Flair, au Taubertal-Festival et même à Rock im Park. L’année suivante, ils faisaient déjà la première partie des Toten Hosen devant un public enthousiaste de 10 000 spectateurs. Leur slogan en concert tient en un mot : Démolition !

En 2018, KAFVKA a sorti son deuxième album « 2084 ». Beaucoup de chansons de KAFVKA sont des appels directs au public à reconnaître l’urgence de la situation actuelle, à prendre ses responsabilités et à agir comme il se doit. Le plus grand succès de l’histoire du groupe s’intitule ainsi « Alle hassen Nazis » (Tout le monde déteste les nazis). KAFVKA y commente de manière très crue la situation politique actuelle et invite chacun à prendre ses responsabilités face aux événements actuels et à agir en conséquence. Ce qui est important pour le groupe, ce n’est pas de faire un doigt d’honneur à la société, mais de passer un message. Les produits dérivés du groupe sont à présent uniquement des produits de seconde main ou issus du commerce équitable, et le chanteur Jonas a cofondé la plateforme FLÜCHTLINGE WILLKOMMEN, qui permet aux réfugiés d’intégrer des colocations existantes.

Karyna Gomes

Karyna Gomes a beau être originaire de Guinée-Bissau, sa carrière a démarré dans la chorale gospel « Rejoicing Mass Choir » de la ville brésilienne de São Paulo. Une fois revenue dans son pays, elle est entrée dans le groupe traditionnel et révolutionnaire « Super Mama Djombo ». En 2014, Karyna a commencé sa carrière solo avec l’album « Mindjer », et son deuxième album est en cours de préparation. Depuis, elle figure parmi les plus grandes voix de son pays. Elle unit avec habileté l’Afrique, l’Europe et l’Amérique latine et fête avec son incroyable présence scénique des concerts à guichets fermés à Lisbonne et Bissau.

Elle a grandi avec des rythmes traditionnels et sa musique est influencée par sa vie sur trois continents : Afrique, Amérique latine et Europe. Dans ses chansons, elle aborde des thèmes sociaux majeurs comme l’immigration forcée. Lors de son deuxième séjour en Allemagne, elle a ouvert le 4e Over the Border Festival dans le forum de la Bundeskunsthalle à Bonn avec un groupe formé pour l’occasion.

Mu Mbana

Chanteur, poète, compositeur et multi-instrumentiste, Mû Mbana est tout cela à la fois. Il est né sur l’île de Bolama en Guinée-Bissau. Le musicien multi-récompensé a élu domicile à Barcelone. Accompagné d’un simbi, il nous emporte avec sa voix vers des lieux magiques. La musique de Mû se compose de moments spéciaux qu’il combine à merveille. Elle unit de manière extraordinaire la culture musicale africaine depuis le troisième siècle, les instruments à cordes des chasseurs d’Afrique de l’Ouest, des improvisations de jazz passionnantes et l’infinie variété musicale de Guinée-Bissau.

Lors du Over the Border Festival, elle a montré avec brio de quelle manière les jeunes musiciens pouvaient interagir musicalement simplement par l’écoute. Au cours de deux ateliers, il a fait connaître un peu mieux aux élèves de l’école de Bonn International School (BIS) l’harmonie vocalique et les instruments à cordes. À l’occasion d’un concert dans l’Agora Lounge de l’école, il a invité spontanément à une réunion du groupe de Cologne Dunjabele et associé à son programme deux élèves de la BIS.

DEVENEZ MARRAINE/PARRAIN !


Vous souhaitez vous aussi soutenir le concours de chanson en tant que marraine ou parrain ou vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur ce type de partenariat ? Vous pouvez nous contacter par e-mail sous songcontest(at)engagement-global.de ou par téléphone au 0049 (0)228/20717-347.